Warz

Warz : des pirates, des trésors et monstres spatiaux ! YOHO !

Au cours de ces dernières années, la diffusion de contenu sur le web via des plateforme comme Youtube a connu un grand boum. Si au début les vidéos postées se résumaient au chat du voisin tombant dans la piscine, on trouve aujourd’hui des contenus de grande qualité. Plusieurs catégories sont désormais représentées comme par exemple les Youtubeurs, connu de tous, qui fournissent un contenu spécialement conçu pour être diffusé sur la plateforme. Une des catégories moins connue est celle des websérie. Si le terme ne suffit pas à vous faire comprendre de quoi il retourne, il s’agît de séries comme on en trouve à la télé mais diffusées uniquement sur le web. La plupart de ces séries sont des formats courts ou ultra-courts réalisées par des « amateurs » et sont diffusées gratuitement sur les plateformes classiques de vidéos (Wat, Daylimotion, Youtube ….).
Les guillemets autour du mot « amateurs » ne sont pas là pour la déco. Ils sont là pour appuyer sur l’opposition amateur-professionnel. Les webséries sont avant tout réalisées par des passionnés qui cherchent plus à partager leur vision artistique qu’a gagner leur vie. Cependant, avoir les meilleurs intentions du monde ne suffit pas à fournir un contenu de qualité. On trouve de tout, du très bon comme du très mauvais. Il me paraît donc essentiel de partager avec vous les petites perles que je glane sur les internets ! Et aujourd’hui on attaque très fort !

Warz pirates from outer space

Synopsys

Basée sur des faits irréels, cette série vous fera voyager dans le temps et l’espace en compagnie d’une bande de pirates intergalactique qui  ont pour quête principale de trouver le trésor d’Yggdrasill, plus Grand Trésor de l’Univers.

Warz c’est l’histoire d’une bande de bras cassés, que tout oppose mais qui décident de collaborer dans un unique but : se remplir les poches ! A bord du Tortuga, ancien vaisseau publicitaire devenu aujourd’hui l’un des vaisseau les plus rapides de la galaxie, ils vont devoir faire face à des monstres légendaires et à la flotte de l’amiral Bristol. Vous l’aurez compris, on a affaire à une websérie spatiale basée sur de l’aventure et de la piraterie. Les personnages sont variés et leurs jeux d’acteur est impeccable :

personnages Warz

Au centre :  Isabella Drake, capitaine du Tortuga : 
Pourchassée par la marine spatiale, elle dirige tant bien que mal un équipage de guignols, à la recherche du trésor légendaire d’Yggdrasil. Elle est la seule qui tient à peu près de debout à l’exception de Prago.

En bas à gauche : Prago :
Ce mercenaire de Serpentis indépendant, violent et sans foi ni loi considère que Drake est une incapable, et ne s’en cache pas. C’est pour moi le personnage le plus réussi.

A la gauche du capitaine : Angus, son second :
Bras droit auto-proclamé de Drake il est fainéant, roublard et de mauvaise foi.

Je ne vais pas faire tous les personnages pour vous laisser quelques surprises. Sachez qu’ils sont tous différents et qu’il sont tous réussis.

 

Pourquoi la regarder ?

Warz est souvent comparé à Kaamelott à juste titre, et d’ailleurs les créateurs de la série ne s’en cachent pas. Le format des deux séries est identique puisqu’il s’agît d’ultra court (moins de 5 min) et les synopsis sont assez proches. Dans les deux cas le personnage central poursuit un objectif légendaire (le Graal dans Kaamelott et le trésor d’Ygdrasil dans Warz) et est aidé par des personnages secondaires pas très doués. L’influence de la série d’Astier se ressent jusque dans l’écriture des dialogues de Warz. Warz ne serait-elle finalement qu’une pale copie de Kaamelott ?

Le roi des rois

Entendons-nous bien. Je suis un fan inconditionnel de Kaamelott. J’ai vu au moins 5 fois l’intégrale de la série et je connais tous les dialogues par cœur. Je voue un tel culte à Kaamelott que je suis facilement irritable et sceptique quand quelqu’un me dit « Si tu aimes Kaamelott tu vas adorer ça ! » J’ai toujours été déçu avec en prime la sensation que le créateur, par manque de talent ou par cupidité, tentait de créer un ersatz de comédie.
J’ai également eu très peur lorsque l’on m’a présenté Warz… Mes peurs se sont vite envolées lors du visionnage du premier épisode. Les dialogues sont bien écrits, le casting est impeccable et l’ambiance du vaisseau sert parfaitement les propos. Pour la première fois j’ai eu l’impression qu’une série rendait hommage à Kaamelott. Bien sûr tout n’est pas parfait mais sachez qu’il ne s’agît que de la saison pilote, et croyez moi, la saison pilote de Kaamelott était tout autant perfectible.

En ce qui concerne la réalisation je n’ai rien à redire. Les créateurs ont opté pour des décors réalistes et ont donc créé un immense vaisseau spatial de 50m² dans un hangar. Les rares scènes extérieures sont rendues en 3D, ce qui reste pour moi la seule partie amateur de la série même si elles restent propres.

Et la suite ?

Comme dit plus haut, seule la saison pilote est disponible. Elle a été financé en fond propre, ce qui ne sera pas possible de faire pour la saison 1. Cela ne veut pas dire que sa sortie est compromise puisque celle-ci est déjà en cours d’écriture. Elle devrait être plus tournée vers l’aventure mais je ne vous en dit pas plus pour l’instant. Nous aurons le temps de revenir sur les origines de la série, la mythologie de l’univers et son évolution au travers d’une interview avec les créateurs. En attendant, je ne peux que vous recommander cette websérie spatiale !

 

Antoine

J'aime goûter à tout ! Que ce soit en musique, en cinéma, ou en jeu vidéo, j'aime découvrir de nouvelles choses. C'est d'ailleurs souvent un problème car je fini rarement les jeux. D'ailleurs, si vous vous apercevez que j'ai fini un jeu, c'est qu'il vaut le coup d’œil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :