Warp Zone – Akihabara

warpzone

Parce qu’on peut être geek et aimer découvrir des choses dans le monde extérieur, c’est pour ça qu’aujourd’hui, nous inaugurons une nouvelle rubrique pour vous les présenter ! Elle sera publiée de façon très sporadique en fonction de nos voyages et de nos temps libres. Et pour le lancement, on commence en force avec Akihabara !

 

C’est ou et c’est quoi ?

 

J’espère que vous connaissez un peu le japonais !
J’espère que vous connaissez un peu le japonais !

Akihabara (秋葉原) est un quartier de Tokyo (la capitale du Japon pour les incultes !) situé à entre les arrondissements de Chiyoda et de Taito. Connu également dans le monde sous le nom d’Electric Town ou encore Akiba par les habitués. Le nom du quartier signifie « champ de feuilles d’automne ». En effet, après un terrible incendie qui dévasta une grande partie de Tokyo en 1870, les autorités décidèrent de créer une immense zone défrichée au nord-est du Palais impérial pour le protéger d’un nouveau risque d’incendie. On y construisit un sanctuaire dédié à une divinité protégeant les hommes contre le feu. Au fil du temps, cette immense zone inhabitée finit par être envahie par les arbres et à l’automne elle fut bientôt recouverte de feuilles mortes.

Et c’est en 1890 que le quartier pris son essor. La construction d’une station de métro permis au quartier de se développer. Malheureusement, ce développement pris fin pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a fallu attendre la fin du conflit pour que le quartier soit investi pour les étudiants des environs qui s’installèrent à même la rue ou dans de petites échoppes pour vendre des radios et autres appareils électriques qu’ils façonnaient avec les surplus que l’armée leur bradait. Et c’est ainsi que naquit le marché de l’électronique, qui ne cessa de croître, grâce notamment au boom de l’électroménager des années 60, puis de l’informatique dans les années 80.

Un magasin de néon
Un magasin de néon

Le succès et la popularité de Akihabara fut croissant. Cet engouement peut s’expliquer par le fait que le quartier fait cohabiter des petites boutiques ultra-spécialisées avec des magasins de plus grandes importances (Yodobashi Camera par exemple). Malheureusement, depuis quelques temps le quartier a tendance à s’uniformiser, les grandes enseignes achetant les petites échoppes pour en faire des succursales. Il reste néanmoins une multitude de petits magasins spécialisés qui semblent totalement oubliés du temps et dans lesquels vous dénicherez surement la perle rare.

Akihabara n’est évidemment pas connu que pour ces boutiques d’électronique… L’autre atout majeur du quartier (et celui qui a grandement participé à son rayonnement international), c’est la présence, de plus en plus nombreuses, de magasins de mangas ou d’animés. Le quartier semble d’ailleurs perdre de l’importance comme quartier de l’électronique en faveur de Shinjiku-ouest. De plus, ce changement de commerce amene de nouveaux types de business comme les bars à thèmes (AK-48, Gundam,..) ou les typiquement nippons maid-cafe.

 

On y fait quoi ?

 

Pas de photo à l'intérieur des maid-cafe... A la place, un Omu-Rice ou une maid m'a dessiné un Tony Chopper au ketchup !
Pas de photo à l’intérieur des maid-cafe… A la place, un Omu-Rice ou une maid m’a dessiné un Tony Chopper au ketchup !

A la lecture du premier chapitre, les gens qui ne s’intéressent pas à l’électronique ou à la pop-culture japonaise pourraient penser que le quartier n’est pas fait pour eux… Et bien, je vous arrête immédiatement ! Akihabara est un quartier très amusant à visiter. On y découvre un Japon moins traditionnel, beaucoup plus moderne. De plus, on y découvre des endroits que vous ne trouverez jamais ailleurs. Le meilleur exemple ? Sans aucun doute les fameux maid-cafe. Le principe ? Vous entrez dans l’établissement et vous pouvez choisir votre serveuse dans un catalogue. Cette dernière sera donc à votre service durant toute la durée de votre repas (en tout bien, tout honneur bien évidemment). Elle vous appellera « maître » et vous apportera vos boissons dans une tenue de soubrette. Le concept est très particulier et, j’avoue, assez difficile à cerner en pour un européen. Mais ce n’est pas l’unique chose à voir dans le coin. Faites un détour par le sanctuaire Kanda Myojin. Temple Shinto dont la construction remonte à l’année 730, ce sanctuaire semble assez classique, mais en y regardant de plus prés, les ema, plaquettes de bois qui servent traditionnellement de support pour des messages de remerciements ou des prières aux dieux, sont décorés avec des personnages de mangas par des fans.

 

Vous imaginez pas le gouffre à fric que c'est !
Vous imaginez pas le gouffre à fric que c’est !

Vous pouvez également franchir les portes d’une des nombreuses salles de jeux. Même sans vouloir toucher une manette de ces mains, l’ambiance survoltée d’une salle d’arcade vaut vraiment le coup d’œil. Par contre, faites attention, car entre les salarymen en costume-cravate se défoulant sur des jeux de danse et la musique electro-pop-acidulé, il ne fait nul doute que vous essayerez quand même d’attraper une peluche aux impitoyables « ufo-catcher » (prévoyez des pièces de 100 yens par contre… Beaucoup !). N’hésitez pas non plus à déambuler dans les petites boutiques dans les rues adjacentes à l’artère principale. Même sans chercher, vous trouverez LE gadget ! Ce petit truc qui fera pâlir d’envie tout vos camarades restés au pays, vous pourrez même y trouver des préhistoriques lecteurs VHS !

 

GASHAPON ! GASHAPON E
GASHAPON ! GASHAPON EVERYWHERE !

Vous n’êtes pas technophile mais vous voulez ramenez un petit souvenir à votre petit cousin ? Découvrez alors les gashapons ! Ces appareils vous donneront en échange de quelques yens un petit jouet dans une balle en plastique, un souvenir rapide et pas cher qui fera mouche au moment de l’offrir ! (Je sais de quoi je parle, je l’ai fait !)  L’autre gros avantage du quartier pour les touristes, c’est la grande présence de boutiques « tax-free » qui proposent des produits nippons qui fonctionnent sur le territoire européen (par contre prenez bien le temps de comparer les prix, des différences assez énormes peuvent être vues).

 

 

 

Et les endroits à voir absolument ?

 

Super Potato

 

Vous y serez accueilli par Mario himself !
Vous y serez accueilli par Mario himself !

Le Super Potato est surement une des boutiques tokyoïtes les plus connues au monde. Dédié entièrement au retrogaming, ce magasin sur cinq étages (et prenez les escaliers, ils valent le coup d’œil !) dispose de véritables pépites dans son stock. Entre les goodies, les vieilles consoles et les bornes d’arcade, vous trouverez votre bonheur ! Le gros défaut du magasin se situe au niveau des prix, c’est loin d’être le spot idéal, les gérants ayant compris que depuis quelques années, leur établissement attirait les touristes. Par contre le choix et surtout l’état presque neuf des marchandises proposées fait qu’on finit toujours par craquer pour un petit quelque chose.

  • 5F, 4F, 3F, Kitabayasi Bldg., Sotokanda 1-11-2, Chiyoda-ku, Tokyo
  • En semaine : 11:00 – 20:00
  • Samedi, dimanche et pendant les vacances : 10:00 – 20:00

 

 

Mandarake

 

Impossible à louper !
Impossible à louper !

Un des derniers gros commerces arrivé dans le quartier. Étalé sur 8 étages, vous y trouverez une foule de produits uniquement d’occasion ! Vous aurez accès à l’intégralité de la pop-culture nippone à des prix défiant toutes concurrences. Que cela soit du cosplay, des jouets, des cartes à collectionner, des mangas et j’en passe, vous trouverez obligatoirement votre bonheur. Et vu le débit et la popularité sans faille de ce magasin, il n’est pas rare de trouver des pièces de collection.

  • 〒101-0021, Sotokanda 3-11-12, Chiyoda-ku, Tokyo
  • Tous les jours de 12h à 20h

 

 

 

 

Gundam Cafe

 

Hayasugiru toki no mabataki ni sarasarete Hitori de wa todokanai ♫
♫ Hayasugiru toki no mabataki ni sarasarete
Hitori de wa todokanai ♫

Gundam est très certainement un des références mondiales de l’animation japonaise. Malgré l’âge de la série, sa popularité ne cesse de croître et il était logique qu’un endroit basé sur l’univers de cet anime voit le jour. Loin d’être un simple café, cet établissement propose quelques breuvages et plats chauds, rien de bien consistant à se mettre dans l’estomac mais c’est pas mauvais. De plus, les prix sont raisonnables pour ce type d’endroits (Une dizaine d’euros pour un plat). Il faut y aller avant tout pour l’intérieur du bâtiment qui se veut respectuuex de la série. Mention spécial pour les toilettes qui sont aux couleurs des robots !

  • 11 Kanda Hanaokacho, Chiyoda, Tokyo
  • En semaine : 10:00 – 23:00
  • Samedi : 08:30 – 23:00
  • Dimanche : 08:30 – 21:30

 

 

 

 

 

Et voilà, c’est fini de notre petit tour du quartier électrique ! N’hésitez pas à partager avec nous vos endroits sympas dans les commentaires ! On a hâte d’aller les visiter !

 

 

 

 

 

Nicolas

Nico, 27 ans, touche-à-tout professionnel depuis 15 ans. Je n'ai pas vraiment de spécialité, je m'intéresse vraiment à tout. (et peut-être même à ta soeur). Sinon, j'aime les FPS, les (MMO)RPG, les STR, les simulations, bref, tout ! (Sauf Dark Souls, c'est trop dur !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :