Star Wars VII : Le sommeil de la Force ? Débat !

The-Resistance-Star-Wars-7-Force-Awakens-X-Wing

Dix ans après le dernier épisode de Star Wars, l’attente était maximum pour ce septième épisode. La Force est-elle toujours avec nous ?

Carte d’identité

052074

Date de sortie:
16 décembre 2015
Réalisateur : 
JJ Abrams
Acteurs :
Daisy Ridley
John Boyega
Adam Driver
Carrie Fisher
Harrison Ford

Genre :
Science-Fiction, Space-opera

Synopsis

 

Plus de trente ans après les événements du « Retour du Jedi », la galaxie n’en a toujours pas fini avec l’Empire. Le reste des troupes s’étant regroupé sous le nom de Premier Ordre. Les membres de la Résistance (anciennement les Rebelles) menés par Leia Organa combattent ces nouveaux ennemis de la République, dirigés par le leader suprême Snoke. À ses côtés, le jeune Kylo Ren dirige les troupes du Premier Ordre. Dépassés, les résistants ont besoin de Luke Skywalker, le dernier Jedi. Mais celui-ci se cache depuis bien longtemps. La résistance envoie son meilleur pilote, Poe Dameron, sur Jakku pour récupérer une carte qui les mènera à Luke. Mais l’arrivée de Kylo Ren et ses soldats lui complique la tâche. Poe Dameron a juste le temps de cacher la carte dans son droïde BB-8 qui parvient à s’échapper de la bataille en traversant les déserts de Jakku. Capturé par Kylo Ren sur le vaisseau amiral du Premier Ordre, Poe parvient à s’échapper grâce à un Stormtrooper qui a décidé de se rebeller, et qu’il baptise Finn. Ils s’emparent d’un vaisseau mais sont abattus et s’écrasent sur Jakku. Finn tombe alors sur une jeune femme nommée Rey, pilleuse d’épaves de son état qui, entre-temps, avait sauvé BB-8 des mains d’un ferrailleur. Pourchassés par le Premier Ordre, ils parviennent à prendre la fuite à bord d’un vieux vaisseau abandonné qui se trouve être le Faucon Millenium. Lequel est ensuite happé par un plus gros vaisseau de contrebandiers mené par Han Solo et Chewbacca. Il s’en suit toute une suite de péripéties opposant la Résistance au Premier Ordre.

 

 

Et on en pense quoi ? (Sans trop spoiler)

 

Saluez le nouveau côté Obscur !
Saluez le nouveau côté Obscur !

Je vais pas faire languir plus longtemps, ce film m’a déçu. Certes, le film n’est pas mauvais mais il manque d’un petit quelque chose pour que l’on puisse réellement décoller vers d’autres univers. Sur le casting, tout est presque parfait, les acteurs font leur job et une certaine alchimie ressort à l’écran. Mention spéciale au duo John Boyega (Finn) / Daisy Ridley (Rey) qui offre quelques excellents moments dignes des meilleurs « buddy-movies » d’Hollywood. Le seul qui vient entacher ce casting est Adam Driver. L’interprète de Kylo Ren manque réellement d’envergure et de profondeur pour donner un tant soi peu de charisme à son personnage. Dans les nouveaux venus, il est difficile de ne pas mentionner l’adorable BB-8, le droïde-ballon qui offre quelques scènes vraiment amusantes dans le film. JJ Abrams fait parfaitement son boulot, le film est rythmé et offre quelques scènes assez sympathiques (avec son fameux lens-flare signature). Sa promesse de faire un film dans l’esprit de la trilogie en minimisant l’utilisation des effets spéciaux est également tenue et cela se ressent visuellement. Le tout est agréable et offre des plans de toute beauté. Les nombreuses créatures que nous croiserons durant le film sont d’excellentes factures. Il suffit de voir le relooking du cultissime Amiral « It’s a trap » Ackbar pour en être convaincu.

La même scéne je vous dis !
La même scéne je vous dis !

Mais voilà, à trop jouer la carte de la nostalgie et du fan-service, JJ oublie d’innover et ça ressent fort. Lors de la séance à laquelle j’ai participé, les gens étaient beaucoup plus enthousiasmé à l’aperçu des nombreux clins d’œil à la trilogie (4,5,6) que pour les trop peu nombreuses nouveautés. En effet, « Le Réveil de la Force » n’est qu’un épisode 4 version 2.0. Jakku ? Une copie de Tatooine. La Starkiller ? Une étoile noire avec un camouflage façon Hoth. La scène d’introduction de Maz Kanata ? Elle vous rappellera furieusement la Cantina. La bataille finale et ses « enjeux » ? Regardez celle du sixième épisode, c’est la même. Le méchant ? Un Dark Vador adolescent qui pique ses petites crises de colère. Les quelques rares originalités sont excessivement mal exploitées. Je pense notamment au capitaine Phasma qui a droit à exactement 37 secondes à l’écran et de trois lignes de dialogue. Et le fameux leader Snoke ? On ne ressent rien à sa vue et, chose étrange, la première scène où il apparaît ressemble furieusement à la scène entre Thanos et Ronan dans le film :  « Les Gardiens de la Galaxie », un film de chez Disney… Étrange vous avez dit ?

Cela souligne un manque totale d’audace scénaristique. Et ce manque fait ressentir les nombreuses incohérences du film. Les scénaristes ont visiblement d’énormes soucis avec le timing et les distances. Encore une fois, il suffit de tomber sur une planète pour se retrouver à côté de la personne que l’on cherche (Alors que vous avez du mal à retrouver votre maman dans un supermarché) et ce qui se faisait en un film entier en 1983 se résout en un quart d’heure ici. Ce n’aurait pas été grave, pas plus que l’absence de formation nécessaire à nos personnages pour maîtriser une force que d’autres mettaient trois films à acquérir (d’autant qu’on avait pas spécialement envie de repasser par toutes ces étapes…). J’étais même prêt à tirer un trait sur les nombreux deus ex machina ou encore l’absence d’explication logique de l’apparition du Nouvel Ordre (Parce que de mémoire, il me semblait que les Rebelles avaient gagné la guerre et j’ai du mal à voir comment un Empire exsangue aurait pu construire une troisième étoile noire). Mais voilà, pour me conquérir, il fallait une légère prise de risque de la part de ses auteurs…

Malheureusement le manque d’audace n’est pas que scénaristique. John Williams passe totalement à côté de sa partition et n’offre aucun morceau digne d’intérêt. Pour une saga qui a réussit à faire rentrer autant de musique dans l’imaginaire collectif, c’est vraiment dommage.

Tout ceci ne me dit rien qui vaille…

 

Les raisons d’aller le voir Les raisons de revoir l’Empire contre-attaque
Pas de Jar-Jar Le manque d’audace
C’est un film de science-fiction agréable à suivre… Mais c’est pas un bon Star Wars
Daisy Ridley qui offre une prestation très plaisante Moi, Kylo Ren, 15 ans, rebelle et puceau

 

OBJECTION !

Star Wars VII : La contre analyse

L’ avis d’Antoine

J’ai également pu voir le film le jour de sa sortie mais pas en même temps que l’auteur de l’article. Je serai un peu plus nuancé que lui, même si je partage son impression globale. Certes il n’y a pas énormément de nouveautés et le film souffre de quelques incohérence. Cependant je suis en désaccord sur plusieurs points et notamment sur le prétendu mauvais casting de Kylo Ren. Je m’explique.

Comme Nicolas, j’ai  d’abord été décontenancé par le nouveau visage du côté obscur.  Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il n’est qu’une pâle copie de Dark Vador. Il manque complètement de charisme, il perd souvent son sang froid, il est faible et même pas très doué au sabre. Vous ne trouvez pas que cela fait beaucoup ? C’est précisément en faisant la liste des défauts de ce nouveau méchant que je me suis aperçu de la cohérence de son personnage. A l’inverse de Nicolas, je ne pense pas que Kylo Ren soit un personnage bâclé mais plutôt un des premiers « méchants faibles ».
Durant tout le film on le voit douter de lui-même, regarder le casque de Vador en pensant qu’il ne sera jamais aussi fort que lui ou encore être attiré par la lumière. Il n’est tout simplement pas prêt ! C’est à travers les épreuves  de ce premier volet qu’il pourra se révéler par la suite et compléter sa formation comme l’indique Snoke… C’est donc pour moi une vrai réussite !

Kylo Ren est une vraie réussite !

C’est le premier film que je vois qui arrive à berner des salles entières ! La première fois que le personnage nous parle directement, sans code. Nous y sommes tellement habitués que nous n’y faisons plus attention mais notre lecture d’un film est entièrement dictée par des codes ! Prenons un exemple pour que cela soit plus concret.

La pose typique du héros !

Lorsqu’un scénariste/réalisateur veut nous faire comprendre que tel ou tel personnage est courageux, il va nous proposer des dialogues et des situations qui vont nous suggérer son courage. Cela peut être un plan au ralenti, une bonne punchline, une situation périlleuse, un combat épique etc… Lors du visionnage de ces séquences nous pensons inconsciemment « Ce film me dit que je doit considérer ce personnage comme courageux. D’accord, je comprends, ce personnage est courageux.  » Nous acceptons alors tous cette convention et considérons le personnage comme courageux, tout en étant conscient que c’est ce que l’on veut nous faire croire. Vous suivez toujours ?

Et si c’était fait exprès ?

Ici les choses sont radicalement différentes ! Le personnage de Kylo est si bien réussi que pas une seule seconde nous ne prenons du recul pour nous interroger sur le message que nous communique le film. Le pathétisme de Kylo nous arrive en pleine face sans passer par des codes, ou tout du moins en les minimisant. Preuve de cette réussite, tout le monde le considère comme un mauvais méchant de cinéma alors qu’il est en fait un méchant tellement pathétique qu’il arrive a nous faire croire que c’est une erreur !
Comme Inception ce que je dit n’est pas très clair mais si vous faites l’effort de vous demander « Et si c’était fait exprès ? » je vous assure que vous aurez une vision totalement différente de Kylo Ren.

En conclusion

Star Wars VII n’est définitivement pas à jeter ! Il a déçu et il décevra encore beaucoup de monde mais j’ai bien peur que ce ne soit pas pour les bonnes raisons. Le film était très attendu, surement trop ce qui fait que nous avions tous de grandes exigences. Nous avons tellement attendu ce moment que nous avions déjà une idée préconçue de ce qu’aurait du être Star Wars VII. Evidemment le film ne colle pas à ce que nous imagions surtout que nous en avons tous des visions différentes… Entre les fans de la première heure et les rookies il a dû être difficile de profiler le scénario. C’est peut être pour cela que l’on se retrouve avec un film grand public qui compense son manque d’innovation à grand coup de fan service. Et franchement je ne vois pas comment il aurait pu en  être autrement.

Ici il ne s’agît pas de vous recommander ou pas d’aller le voir. La question ne se pose même pas ! Oui ! Certes il y a des incohérences, certes ce n’est pas le meilleur SW mais bordel c’est du Star Wars ! Du vrai ! Avec les mêmes qualités et les même défauts ! Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ?Difficile à dire. Pour les nostalgiques c’est excellent mais objectivement il est dur de constater les mêmes erreurs 30 ans après les premiers films.

Star Wars VII est donc pour moi un film de transition entre l’age d’or et la nouvelle génération. Nous verrons ce que nous réservera la suite mais j’espère ne pas me tromper !

Nicolas

Nico, 27 ans, touche-à-tout professionnel depuis 15 ans. Je n'ai pas vraiment de spécialité, je m'intéresse vraiment à tout. (et peut-être même à ta soeur). Sinon, j'aime les FPS, les (MMO)RPG, les STR, les simulations, bref, tout ! (Sauf Dark Souls, c'est trop dur !)

4 pensées sur “Star Wars VII : Le sommeil de la Force ? Débat !

  • 17 décembre 2015 à 23 h 41 min
    Permalink

    Je suis en désaccord avec votre sentiment de manque d’audace dans cet épisode. Les pouvoirs de la force voient apparaître de nouvelles facettes, on n’a plus du tout le coté « sorcier ou moldu », c’est à dire la maîtrise de la force ou non. Cette fois ci on sent bien que chacun à appris le maniement de la force par lui même, de son côté. Les combats au sabre sont très hésitants, des deux cotés. De plus on sent que chaque personnage maîtrise des domaines mieux que d’autres, et c’est tout de même une nouveauté (à part les éclairs réservés côté obscur jusqu’à présent, ils avaient tous le même niveau dans les autres domaines). Du coup le titre du film est vraiment porteur de sens, la force s’est réveillée, elle réapparaît par morceaux chez divers personnages (et vous faites un jeu de mot avec, bouuuuuuuuuhh !)
    Après je suis d’accord avec vous, j’ai du mal avec Adam driver, et chapeau aux deux autres ;)
    D’accord aussi sur l’étoile noire réchauffée une 3e fois, c’était pas très malin.

    Répondre
    • 18 décembre 2015 à 0 h 21 min
      Permalink

      Petits trucs supplémentaires :
      J’était très sceptique face à ce nouveau sabre avec la garde et le laser très oscillant, mais en fait il représente bien le coté « brouillon » de la nouvelle génération, contrairement au sabre d’Anakin, symbole de l’époque ou on était simplement un jedi ou non.
      Autre truc ou je suis d’accord avec vous par contre : Le manque affolant de musiques. Je n’y ai certes pas porté grande attention, mais il ne m’a pas semblé entendre de nouveauté marquante de ce côté la, dommage.

      Répondre
  • 18 décembre 2015 à 14 h 18 min
    Permalink

    Je pense qu’il faut mettre le film à sa place c’est à dire le « Reveil » d’un nouveau cycle et l’inscrire dans « quelque chose de plus grand » comme aime le faire Marvel/Disney. C’est le sentiment que j’ai eu en sortant en fait on ne sait rien !! Du coté « méchant » Où est Snoke ? Qui sont-ils? Combien? Que va-t-il enseigner? … Du coté gentil de même Qui est Rey? Comment va-t-on former les nouveaux Jedis? Comment on passe à une armée de Jedi?

    Je pense que quelques éléments de réponse se trouvent dans le film [Spoiler] Kylo fils de Leia/ Rey fils de Luke caché par ses soins avant son exil ? La scene de la cantina avec Maz femme de yoda?? (elle a 1000ans et semble connaître la force, elle cache un sabre sans dire comment). Pourquoi dans cette même cantina il y a des « espions » de la resistance et du premier ordre ??

    Après le film en lui même c’est un gros résumé de star wars (heroïne quasi esclave sur la sœur de tatooine, faucon millenium, etoile noire+planete de glace, cantina., vaisseau entre les murs, bouclier protecteur à désactiver..). Au final les fans étaient-ils prêt à voir autre chose ? Et si il n’avait pas mis tous ça ?

    La où se trouve ma grosse déception c’est sur l’innovation. En plus des sabres lasers, blasters, vaisseaux, chewbacca.. la 2nd trilogie(1,2,3) à réussi à ajouter les droidekas, la course de module, Boga(le lezard au cri aigu chevauché par Obi-wan), les bombes soniques de jango fett. Et je parle ici que des éléments reconnaissables les yeux fermés. Malheureusement à part BB-8 qui ressemble beaucoup à R2-D2 on a pas grand chose de nouveaux.

    Les personnages sont aussi plus proches de nous avec le même type de blagues et punchline. Ca ne me choque pas mais ça peut déplaire au puriste.

    Le rythme, la qualité des plans et des décors en font quand même un très bon film.

    Répondre
  • 6 janvier 2016 à 22 h 03 min
    Permalink

    Kylo Ren peut avoir du potentiel. A la seule condition que les futurs réalisateurs s’intéressent à son aspect enfantin et son côté lumineux. Vu que nous sommes dans les révélations, allons-y : Kylo Ren n’est pas réellement un Sith … (La formation n’est pas terminée d’après le Leader Suprême Snoke.) Et je pense que son monologue avec Dark Vador a de la sincérité.

    Pour le reste, on peut lui reprocher d’avoir été proche de la Trilogie Originale. En même temps, le film respecte la lettre et l’esprit attendu d’une suite de l’épisode VI. Le film a beaucoup de potentiel, et beaucoup de points faibles. (Capitaine Phasma est le nouveau Boba Fett.) Il n’empêche qu’en passionné de Star Wars, je l’ai beaucoup apprécié. :)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :