Jessica Jones : L’après Daredevil

JJAffiche

Netflix tire sa seconde cartouche « Marvel » avec Jessica Jones. Dans une série dans la continuité de l’univers de Daredevil, l’héroïne Jessica Jones devra faire fort pour égaler la qualité de son prédécesseur. Mission réussie ?

 

Jessica who ?

 

JJ02c

Vu son regard, soit il est constipé, soit c’est le méchant.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de resituer le personnage de Jessica Jones. Totalement inconnue du grand public, l’héroïne n’est qu’un personnage très récent dans les séries Marvel. Jessica Jones est créée par Brian Michael Bendis et Michael Gaydos en 2001 pour la série Alias (Pas celle avec Jennifer Garner). Dotée d’une force surhumaine à la suite de la collision entre la voiture familiale et un camion contenant des produits radioactifs, elle devient une héroïne connue sous le nom de Jewel. Après quelques aventures avec les Avengers, Jewel reprend son nom « officiel » et ouvre son propre bureau de détective privé : « Alias Investigations ».

Dans la série, Jessica Jones c’est Kristen Ritter, la junkie dont Jessie s’entiche dans Breaking Bad. Elle incarne une héroïne, brisée par ses actions passées, et qui essaye de vivre sa vie rongée par la culpabilité. Très vite, son ennemi va réapparaître, Killgrave. Interprété par un phénoménal David Tennant (Docteur Who !!!), ce sont d’ailleurs ses apparitions qui vont vraiment donner le ton à la série. Alors que Vincent D’Onofrio faisait un excellent nemesis dans Daredevil, il ne fait nul doute que celle du « Docteur » marquera encore plus les esprits. Au milieu de notre duo, nous retrouverons Carrie-Anne Moss (Trinity dans Matrix) ou encore Mike Colter dans le rôle de Luke Cage. on y retrouve également Rosario Dawson qui reprend son rôle d’infirmière de nuit qu’elle interprétait dans Daredevil

 

 

Et finalement ?

 

La réussite critique et l’accueil enthousiaste du public pour la série Daredevil avaient engendré une grande attente de la part des téléspectateurs. Il ne fallait donc pas que Netflix rate son coup. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Jessica Jones réussit à merveille le panier à trois points. Pourtant la partie semblait loin d’être gagnée avec un personnage totalement inconnu aux yeux du grand public. Alors que Daredevil entrouvrait la porte pour la série Defenders (qui reprendra les personnages de Daredevil, Jessica Jones, Iron Fist et Luke Cage), Jessica Jones donne un grand coup de pied dedans et montre de nombreuses perspectives pour la suite des événements. L’univers qui se construit est de plus en plus intéressant et j’ai hâte !

La série Defenders est prévue pour 2017

La série Defenders est prévue pour 2017

Le fait qu’on ne soit pas au cinéma, média où les productions veulent toucher un large public notamment adolescent, permet de donner un ton beaucoup plus adulte et plus sombre que les films avec les « vrais » Avengers. (Un peu comme dans la série Daredevil d’ailleurs). Dès le début, le ton est donné : dans Jessica Jones, il y aura du sexe (et même des fois entre personnes du même sexe), de l’alcool, du sang, de la drogue et des relations malsaines. En plus de ça, la série aborde de façon assez frontale le stress post-traumatique, comment se reconstruire quand on a été sous la coupe d’un tyran manipulateur et comment les super-pouvoirs ne sont d’aucune utilité dans ces cas-là.

Vous noterez que la comparaison Jessica Jones/Daredevil revient souvent dans cette critique. Il est très difficile de séparer les deux tant les connexions entre les deux oeuvres sont nombreuses. Le cadre, les personnages, New-York… Il est quand même important de souligner que malgré certaines ressemblances, Jessica Jones arrive à conserver sa propre identité. Nous ne sommes pas juste devant un « clone avec des nichons ». D’ailleurs, Marvel offre enfin au public un personnage féminin intéressant aux antipodes du rôle de joli bibelot que joue Scarlett Johansson et sa Veuve Noire. Et rien que pour le fait que pour une fois, on voit une femme botter des culs sans montrer le sien, il vous faut regarder cette série !

 

 

 

Les raisons de voir Les raisons de regarder « Plus Belle la Vie » à la place
Le casting des principaux protagonistes Moins « couillu » que Daredevil
C’est dans la moyenne haute des productions habituelles  Certains épisodes font vraiment remplissage
Enfin une femme forte dans l’univers Marvel

 

 

Nicolas

Nico, 27 ans, touche-à-tout professionnel depuis 15 ans. Je n'ai pas vraiment de spécialité, je m'intéresse vraiment à tout. (et peut-être même à ta soeur). Sinon, j'aime les FPS, les (MMO)RPG, les STR, les simulations, bref, tout ! (Sauf Dark Souls, c'est trop dur !)

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *