Une brique dans le ventre

lego

 

Nous avons tous joué aux Lego. Longtemps destinées aux enfants, les petites briques danoises s’attaquent maintenant à un public beaucoup plus large. Confidences d’un Adult Fan Of Lego.

 

Un peu d’histoire

 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je vous propose un petit retour en arrière. Nous sommes en 1949 et le Danois Ole Kirk Christiansen invente un jouet. Il s’agit de petites briques de bois qui peuvent emboîter pour donner forme à des bâtiments, des animaux, etc… Très vite, Ole se rend compte du potentiel du plastique et développe un type de brique qui sera l’ancêtre des blocs que nous connaissons actuellement. Malheureusement pour lui, les ventes ne décollent pas. Les consommateurs, inquiet de la solidité de cette nouvelle matiére, snobaient le produit pour lui préférer des jouets en bois. Aidé de ses trois fils, le menuisier n’abandonne pas et continue de proposer son produit. C’est dans les années 50, lors d’une rencontre avec un acheteur étranger que Ole aura l’idée de rajouter des tubes à l’intérieur des briques pour en renforcer la solidité. Le Lego était né !

 

Les fameuses briques "Duplo"
Les fameuses briques « Duplo »

Le succés allait être croissant pour la petite société danoise. Malheureusement pour Ole, il décéda en1958 et ne vit jamais son jouet envahir les salles de jeux du monde entier. Les produits se diversifièrent, Lego créa les Duplo pour les jeunes enfants. Le principe était le même que les Legos classiques, à la différence que les briques étaient bien plus grandes que les originales pour éviter le risque d’ingestion. Une gamme Technic vit également le jour pour viser un public un peu plus adultes et plus technophiles.

 

Le groupe se mit à grandir mais commença à se confronter à un obstacle. Les gens achetaient de moins en moins, les briques étaient tellement solide et le jeu tellement indémodable que les consommateurs gardaient les blocs pour se les transmettre de génération en génération. Il devait également lutter contre les jeux vidéos. The Lego Group commença donc à acquérir des licences de films pour atteindre de nouvelles cibles. La première acquisition du groupe fut la licence « Harry Potter » et tout une gamme de produit vu le jour. Ils récidivèrent en achetant les licences Indiana Jones, DC Comics, Marvel, Le Seigneur des Anneaux et surtout Star Wars. Stratégie payante ? On peut le supposer car aujourd’hui, The Lego Group est le premier groupe de fabriquant de jouets devant Mattel !

 

 

Un nouvel espoir

 

Un des premiers sets Star Wars
Un des premiers sets Star Wars

C’est donc en 1999 que la firme danoise lança les boîtes Star Wars. Basé sur le premier film « La menace fantôme« , la société y voyait un excellent moyen d’augmenter ses ventes en profitant d’un lancement mondial. Pour rappel, la grosse majorité de la fortune de George Lucas était uniquement due à la vente de jouets dérivés de la trilogie initiale, le risque était donc calculé. L’attente était énorme pour ce film et de plantureux bénéfices se profilaient à l’horizon, et ils ne se sont pas trompés. Le succès fut total ! Lego comprendra vite que lorsqu’on trouve un filon, il est con de creuser à côté, en 2002, elle acheta les droits pour Batman et l’histoire recommença. Le gros avantage de ces licences est leur intemporalité. Star Wars et Batman existent maintenant depuis des années et chacune a une meute de fans en délire prête à payer rubis sur l’ongle pour posséder des objets propres à leurs sagas.

 

Ils tentèrent de surfer sur des licences un peu plus éphémères comme par exemple Prince of Persia, Harry Potter ou encore Indiana Jones mais sans succès. Le problème de ces œuvres étant leur manque d’impact dans la culture-pop. Dans ces cas, Lego essayera juste de capitaliser un maximum un effet de mode pour engranger le plus de liquidités pour éviter de connaître une situation économique un peu périlleuse.

 

Mais revenons à la licence Star Wars. En 2007, Lego commercialisa un set grandiose, qui est le rêve de tout collectionneur, le set 10179. Un Millenium Falcon de 5190 pièces. Outre sa taille gargantuesque, ce modèle avait la particularité d’afficher un « seize ans et plus » comme recommandation d’âge. D’habitude, un Lego System (Les briques standards), arborait plutôt une recommandation de six ans. Ce fut une grosse surprise pour bon nombre de gens. Certes, des adultes qui jouaient et collectionnaient les petites briques existaient déjà mais c’était la première fois que la société danoise reconnaissait l’existence des « AFOL » (Adult Fan Of Lego).

 

 

La revanche des Adultes

 

batman-tumbler-6
Je vous présente « The Tumbler » et ses 1800 pièces, le dernier UCS sorti à ce jour.

Ce fut une surprise car Lego avait (et a toujours d’ailleurs) une politique assez spéciale vis à vis de la clientèle adulte.Par exemple, il suffit de voir que dans les parcs d’attractions Legoland, un adulte ne peut pas y rentrer seul. Et ce fut également une surprise pour Lego car le set 10179 s’est vendu comme des petits pains. Encore maintenant, il s’agit d’un set très demandé et sa valeur sur le marché de l’occasion peut monter jusqu’à des 5000€. Ce set fut également le point de départ d’une demande de plus en plus important de la clientèle adulte. Plus riche et plus apte à monter des modèles plus importants, Lego ne pouvait se passer de ces nouveaux clients. La société se mit à développer une gamme « UCS » (pour Ultimate Collector Set), des sets imposants de plusieurs milliers de pièces et coûtant généralement plusieurs centaines d’euros.

 

Des communautés se créent sur Internet et deux types de collectionneurs ressortent du lot. D’un côté, nous avons les collectionneurs, tout est dans le nom. Ces personnes achètent une (ou plusieurs) séries pour les mettre en valeur. De l’autre, nous avons les MoCeurs (MoC pour « My Own Creation), ces personnes utilisent principalement les briques achetées pour construire ce qu’ils désirent avec juste leur imagination en guise de guide. Si le sujet vous intéresse un peu plus, je vous invite à aller sur deux sites, qui pour moi, sont les références de la petite brique du web francophone. Il s’agit de Hoth Bricks et du forum Brick Pirates.

 

 

Et moi ?

 

Quand je raconte à des proches que du haut de mes 26 ans je collectionne les legos, j’ai souvent tendance à passer pour un adulte atteint du syndrome de Peter Pan. J’avoue ne pas comprendre spécialement pourquoi. Car déjà, pourquoi est-ce si grave, sous le prétexte des années qui passent, de devoir enterrer le gosse qui est en nous. J’avoue, il y a ce petit côté madeleine de Proust mais ce n’est pas que ça. Il s’agit d’un jouet intemporel et ludique qui n’a de limite que mon imagination. Et dans notre période actuelle, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais avoir un petit moment d’évasion en créant ?

Nicolas

Nico, 27 ans, touche-à-tout professionnel depuis 15 ans. Je n'ai pas vraiment de spécialité, je m'intéresse vraiment à tout. (et peut-être même à ta soeur). Sinon, j'aime les FPS, les (MMO)RPG, les STR, les simulations, bref, tout ! (Sauf Dark Souls, c'est trop dur !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :