Batman V Superman : La critique

batman-superman-header2

Le choc entre les deux super-héros a enfin lieu ! Alors ? Baston dantesque ou pétard mouillé ?

Carte d’identité

 poster

Date de sortie:
23 mars 2016
Réalisateur : 
Zach Snyder
Acteurs :
Ben Affleck
Henry Cavill
Jesse Eisenberg
Gal Gadot
Jeremy Irons

Durée :
2h33

Red capes are coming

 

Le film commence d’emblée sur un plan assez intéressant. Alors que la majorité des films mettant en prise des personnes aux capacités extraordinaires le fait en utilisant le point de vue des héros, Batman V Superman commence par un Bruce Wayne crapahutant à toute allure dans les rues de Metropolis durant la bataille entre le General Zod et Superman (qu’on peut voir dans le film Man of Steel). Voyant ses bureaux et son personnel se faire détruire et craignant que de tels scénarii se reproduisent, Bruce Wayne décide de renfiler son costume de Batman pour tenter de mettre un terme aux agissements de Superman.

 

DC contre-attaque

 

Il était grand temps que la Warner et DC nous offre enfin un film pour réellement débuter le DCCU (Detective Comics Cinematic Universe) et ainsi espérer pouvoir concurrencer Marvel. La grande question était de savoir comment le studio allait pouvoir rivaliser en deux films ce que le MCU a réussi établir en une dizaine de films.

La sainte Trinité enfin sur vos écrans !

La sainte Trinité enfin sur vos écrans !

C’est ainsi qu’on y retrouve Henry Cavill qui reprend efficacement son costume de Superman  Ben Affleck, lui, nous donne un jeu grave, vieillissant et colérique de Batman (Coucou Franck Miller !) qui, sans réussir à faire oublier le Dark Knight de Nolan, parvient à exister d’elle-même. Et que dire du personnage de Lex Luthor joué par Jesse Eisenberg ! Toujours à la limite du cabotinage, l’acteur offre un nouvel angle du multi-milliardaire en lui conférant une réelle folie mégalomane. On regrette juste le manque de présence à l’écran de Gal Gadot dans son rôle de Wonder Woman, qui à défaut d’apparitions notables, esquisse un film solo intéressant.

Plus que deux héros, le combat entre Batman et Superman est également la lutte entre deux philosophies et deux univers totalement différents. Entre le bourreau et le rédempteur, entre Metropolis la faste et la lugubre Gotham, l’affrontement se devait presque mythologique et qui de mieux que Snyder (300, Watchmen,…) pour mettre ça en image ? Il est difficile de voir un autre réalisateur pour ce job tant l’américain est friand de symbolisme dans sa mise en scène. Pas convaincu ? Croyez-moi pourtant, après une vision du film, vous comprendrez que ce choix était le meilleur possible. Tout dans la réalisation est calculée, il suffit de voir Superman déifié dans ses sauvetages ou encore par les combats brutaux de Batman filmés par des mouvements très secs. La réalisation est soutenue par une bande-son d’exception. Composée par Hans Zimmer avec la collaboration de Junkie XL, elle offre quelques morceaux, qui à défaut de devenir culte, sont efficaces. Mention spéciale au thème sonore de Lex Luthor !

Un autre point positif du film, c’est que de nombreux indices jalonnent le film et laissent deviner une histoire beaucoup plus lourde pour les personnages, notamment celui de Batman. Pourquoi l’armure de Robin est-elle exposée ? Pourquoi le manoir Wayne est détruit ? Tant de questions qui laissent le spectateur s’interroger pour deviner le chemin que Bruce Wayne a du faire pour devenir le bat-justicier, et il est intéressant que pour une fois, dans un blockbuster, toutes les clefs ne soient pas directement données.

Si la réalisation est efficace, il n’en demeure pas moins qu’il reste quelques soucis d’écriture et le film n’arrive pas toujours à trouver son rythme. En voulant trop en faire, le film sombre parfois dans la maladresse la plus totale. Je pense notamment à la scène des méta-humains amenée de façon très pataude. Les habitués de Marvel déploreront également un manque d’humour et de légèreté mais l’intention de la Warner n’est pas d’aller chercher le grand public (D’ailleurs, oubliez vos espoirs de séquences post-génériques), elle est ici pour offrir une noirceur (Le discours de Ben Affleck à la fin du film en est la meilleure des preuves -surtout en miroir de l’actualité-), une morosité même… Et rien que pour l’audace dont le studio fait preuve, allez voir ce film !

Est-ce que Batman V Superman est un grand film ? Non, BvS est même un gros trailer pour la suite mais il laisse clairement regarder et lance les premiers rayons d’une aube nouvelle chez la Warner.

Les raisons d’aller le voir Les raisons de regarder un spectale de Kev Adams à la place
Le casting ! La maladresse de certaines séquences
C’est Batman quoi… Merde ! Le côté « j’en fais des caisses » de Snyder
Le film propose autre chose que Marvel Quelques facilités scénaristiques

 

 

Nicolas

Nico, 27 ans, touche-à-tout professionnel depuis 15 ans. Je n'ai pas vraiment de spécialité, je m'intéresse vraiment à tout. (et peut-être même à ta soeur). Sinon, j'aime les FPS, les (MMO)RPG, les STR, les simulations, bref, tout ! (Sauf Dark Souls, c'est trop dur !)

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *